10 ans: intervention nécessaire sur le circuit d’essence

Fabriqué en 2006 à Wichita, plus grande ville de l’état du Kansas, et siège de six grands constructeurs d’avions (d’où son surnom d’Air Capital), le F-HIND fête cette année ses premiers 10 ans. L’entretien d’un aéronef étant soumis à des inspections régulières et au remplacement de certaines pièces à intervalles fixes (quelle que soit leur usure), le passage de la décennie s’est accompagné d’opérations inhabituelles (ce qui a fini par devenir une habitude au fil des ans…).
Plus particulièrement, le C182, à la différence d’autres types d’aéronefs certifiés plus récemment (le 182 a été initialement certifié en 1956 !), est encore doté au niveau de son circuit d’essence, de tuyauteries souples à l’interface entre les réservoirs d’ailes d’une part, et les tuyauteries rigides qui courent à l’intérieur de la cabine d’autre part. Ces dernières présentent l’avantage « de ne pas vieillir », évitant les risques de dégradations puis de fuite, qui pourraient rapidement tourner à la catastrophe. Un feu en-vol ruinerait rapidement toute belle journée… Ces tuyauteries rigides se sont donc imposées par la suite comme un standard de certification au niveau des cabines, c’est à dire en arrière de la cloison pare-feu. Des tuyauteries souples ignifugées sont en revanche présentes de l’autre côté, dans le compartiment moteur. Les manchons souples du 182 semblent donc un vestige du passé…
D’un point de vue technique, l’utilisation de tuyauteries souples à ce niveau devait permettre l’amortissement du mouvement des ailes par rapport à la cabine, diminuant le risque de casse au niveau des charnières. Pourtant d’autres appareils de la gamme, tels que les C210, se sont débarrassés de ces manchons, au profit d’une tuyauterie rigide exclusive.

Pour éviter tout risque de détérioration des propriétés physiques, Cessna préconise leur remplacement tous les 10 ans. Cela implique la vidange des réservoirs, la dépose de la garniture de cabine, et le changement un par un des 12 manchons. A l’issue, un indispensable test d’étanchéité est pratiqué avant le rhabillage !

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s